Tout savoir sur la conversion DIF CPF

Dans le paysage de la formation professionnelle, un changement majeur a eu lieu ces dernières années : le passage du Droit Individuel à la Formation (DIF) au Compte Personnel de Formation (CPF). Cette évolution, initiée par la loi du 5 mars 2014, vise à simplifier et à rendre plus efficace l’accès aux formations pour les salariés et les demandeurs d’emploi. Il faut comprendre les enjeux et les modalités de cette conversion afin de tirer le meilleur parti des dispositifs mis en place et de favoriser une montée en compétences adaptée aux besoins du marché du travail.

Le DIF CPF l’outil de formation professionnelle à connaître

Le DIF, dispositif en vigueur de 2004 à 2014, permettait aux salariés de bénéficier d’heures de formation financées par leur employeur. À son remplacement par le CPF, les heures acquises au titre du DIF n’étaient pas perdues mais basculées vers le nouveau dispositif. Cette transition est appelée la ‘conversion DIF CPF‘.

A voir aussi : Devenir CPE en France : étapes, formation et conseils pratiques

Elle offre la possibilité aux travailleurs ayant acquis des droits en matière de formation avant le passage au CPF de les utiliser dans le cadre du nouveau système. Les heures non utilisées avant fin décembre 2020 sont automatiquement converties en euros crédités sur le compte personnel de formation.

Les salariés doivent être attentifs car leur nombre d’heures peut différer selon leur situation professionnelle et leurs années d’activité notamment :

A lire aussi : Élever des Jack Russell : les choses à savoir

• un salarié à temps plein dispose ainsi chaque année jusqu’à 24 heures dédiées à la formation (plafond annuel) pendant une période cumulable sur plusieurs années.

• pour les employés travaillant moins que cette durée légale ou encore à temps partiel et les alternants, l’allocation se calcule prorata temporis.

Pensez à bien vérifier vos heures restantes • qui peuvent s’utiliser pour divers types d’apprentissage comme les formations linguistiques ou techniques • afin de pouvoir profiter pleinement des opportunités offertes par ce changement majeur dans notre paysage socio-professionnel.

formation professionnelle

Conversion DIF CPF : mode d’emploi

Pensez à bien souligner que les heures issues du DIF ne sont pas toutes convertibles en euros au même taux. Effectivement, les salariés ayant acquis des droits avant le 31 décembre 2014 bénéficient d’un taux de conversion plus avantageux que ceux qui ont obtenu leurs heures après cette date.

Pour les premiers, chaque heure acquise au titre du DIF correspond à un crédit de 15 euros sur leur CPF, alors que pour les seconds, le taux de conversion tombe à seulement 10 euros par heure. Cette différence s’explique par la volonté gouvernementale d’inciter les travailleurs à utiliser rapidement leurs heures acquises dans l’ancien dispositif.

Pour connaître leur solde d’heures et leur montant équivalent en euros crédités sur le compte personnel de formation, il suffit simplement aux salariés concernés de se connecter sur l’espace ‘moncompteformation.gouv.fr’. Une fois identifiés avec leur numéro de sécurité sociale ou leur adresse mail ainsi qu’un mot de passe créé préalablement, ils accéderont à leurs informations actualisées en temps réel.

L’autre grande nouveauté liée au passage du DIF au CPF concerne aussi la nature des formations financées. Alors qu’auparavant, ces dernières devaient obligatoirement être suivies pendant ou hors temps de travail selon certaines conditions précises fixées par la loi, avec le CPF, chacun peut désormais choisir librement sa formation sans avoir besoin ni même demander l’accord préalable, ni même le conseil auprès de l’employeur (sauf si celle-ci se déroule durant les heures de travail). Le CPF offre ainsi une plus grande autonomie aux salariés et leur permet de s’adapter avec plus de souplesse aux évolutions du marché du travail et des compétences attendues.

La conversion DIF CPF une opportunité pour les salariés

La conversion des heures de DIF en euros sur le CPF offre aussi un avantage indéniable : la possibilité d’acquérir des compétences supplémentaires ou de se reconvertir professionnellement sans avoir à payer soi-même les formations. Effectivement, contrairement au DIF qui était financé par l’employeur et dont le budget dépendait du nombre de salariés dans l’entreprise, le CPF est alimenté régulièrement tout au long de la vie professionnelle du travailleur.

Chacun dispose désormais d’un crédit annuel minimum équivalent à 500 euros (800 pour les non qualifiés) qui peut être cumulé jusqu’à 5 000 euros voire plus selon certains cas spécifiques (reconversion professionnelle notamment). Ce montant peut ainsi être utilisé pour suivre une formation certifiante comme une langue étrangère ou encore une formation préparatoire à un examen professionnel.

Notons cependant qu’il existe certaines limitations quant aux formations pouvant être financées par le CPF. Par exemple, ne sont pas pris en charge les frais liés aux concours administratifs ou encore ceux relatifs aux bilans de compétences. De même, les coûts afférents à une VAE (Validation des Acquis et de l’Expérience) sont souvent supérieurs au plafond imposé par ce dispositif.

Il apparaît clairement que la conversion du DIF au CPF représente une opportunité intéressante pour tous les actifs souhaitant développer leurs connaissances et/ou s’adapter aux exigences du marché du travail actuel. Même si certaines restrictions subsistent concernant le financement des formations, il s’agit d’un dispositif plus souple et plus accessible que son prédécesseur, avec une autonomie accrue pour chacun.

Demande de conversion DIF CPF : les étapes à suivre

Pour effectuer la conversion de ses heures de DIF en euros sur le CPF, il existe des démarches à suivre. Il est recommandé de vérifier que l’on dispose bien d’un montant en euros issu du DIF. Pour ce faire, il est possible de contacter son ancien employeur ou encore l’OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) dont dépendait sa société.

Une fois cette vérification faite et si vous êtes détenteur d’un tel crédit en euros, la procédure pour transférer ces fonds vers votre compte personnel de formation se fait facilement sur le site gouvernemental moncompteformation.gouv.fr. Il suffit simplement de créer un compte personnel via une adresse email valide et de renseigner les informations requises.

Une fois identifié(e), le solde accumulé au titre du DIF sera affiché dans la rubrique ‘Mes droits à la formation’ sous forme d’une somme correspondant aux unités acquises avant 2015 ainsi qu’à leur valeur actuelle.

Le processus nécessite ensuite quelques étapes supplémentaires pour valider définitivement sa demande, comme fournir des documents justificatifs, notamment un bulletin de salaire attestant du nombre total d’heures cumulées au titre du DIF durant toute sa carrière professionnelle.

Il faut aussi veiller à transmettre toutes les informations relatives à la nature précise des formations envisagées avec leur coût estimatif afin que le conseiller soit en mesure d’approuver votre projet et débloquer les fonds nécessaires rapidement.

Notons que chaque année, une partie des sommes disponibles sur son CPF est automatiquement créditée, sans que l’on ait besoin d’effectuer une demande particulière. Il est possible de demander un versement anticipé si le montant disponible ne suffit pas à financer intégralement sa formation.

vous pourriez aussi aimer