Quelles questions pour un bilan de compétences ?

À un niveau donné de votre carrière professionnelle, le besoin de faire un bilan de compétences professionnelles peut se faire sentir. En effet, il devient une nécessité dès que vous décidez de prendre le temps de réfléchir pour construire un projet professionnel. Découvrez dans ce contenu quelques questions pour un bilan de compétences.

Le métier et la formation de base

Lors d’un bilan de compétences, il vous sera demandé premièrement de décrire votre parcours professionnel. Ce, à travers les expériences professionnelles que vous avez eues jusqu’à présent. Vous devriez détailler les informations : la durée, l’entreprise, le cadre, les responsabilités, etc.

A voir aussi : Choisir la meilleure formation en immobilier à Paris selon votre profil

Ensuite, vient la question de votre formation de base. Par exemple, on vous demandera de savoir si vous avez reçu plusieurs formations avant de faire votre bilan de compétences ? le but recherché par le cabinet et de savoir la raison du choix de votre métier actuel. Le cabinet connaîtra par la même occasion vos motivations pour avoir choisi une branche particulière. Pour cela, des questions de tout genre en rapport avec votre formation vous seront posées.

Conditions et environnement de travail propre à vous

De nos jours, la question de l’environnement au travail est devenue importante pour de nombreux professionnels. L’objectif est de remettre vos conditions actuelles de travail en cause. Cela permettra de tirer au clair les changements que l’on veut opérer dans sa vie professionnelle. Vos conditions de travail ressortiront après des questions ayant rapport à vos horaires, votre emploi du temps, votre déplacement  et votre esprit d’équipe.

Lire également : Comment trouver un emploi après 50 ans ?

Le second volet concerne votre environnement de travail et fera allusion au type et à l’emplacement du bureau  que vous disposez actuellement, l’ambiance et les relations de travail avec vos collègues.

Le métier que vous souhaitez exercer à présent

Il est évident que cette question ne manquera pas pendant votre bilan de compétences. Cette question doit susciter des réponses se rapportant aux différentes formations, diplômes nécessaires pour exercer ce métier. Ce qui conduira à faire des recherches précises et poussées au préalable sur le métier afin d’assurer la reconversion.

Les compétences requises pour le nouveau métier

Suite à celle des formations et diplôme, intervient la question de savoir les compétences nécessaires pour exercer le nouveau métier que vous avez choisi. D’une part, il vous sera demandé les compétences rigoureusement nécessaires et d’autre part, les compétences transversales qui ne s’appliquent pas nécessairement à un métier, mais qui s’avèrent utiles pour le nouveau métier.

Votre niveau de rémunération

Ce point très crucial est déterminant non seulement pour le cabinet mais également pour le professionnel. Il permet aux deux parties de jauger le niveau de rémunération de la branche dans laquelle vous aimeriez entamer une nouvelle carrière.

En effet, votre train de vie pourrait être modifié en entamant ce nouveau métier. Le cabinet vous posera des questions sur le niveau de rémunération d’un débutant dans ce domaine, d’un ancien ayant évolué, des possibilités d’obtenir des primes et des perspectives d’évolution.

Les perspectives d’emploi dans le secteur concerné

Le dernier point de ce bilan de compétences professionnelles concerne les perspectives envisageables du métier. Vous pouvez vous renseigner sur le domaine tout en se rapportant à la conjoncture socioculturelle actuelle. Il serait bien de vous poser la question de savoir comment vous voyez l’avenir dans ce métier.

Vos points forts et points faibles en lien avec le métier visé

Il faut se pencher sur vos points forts et faibles en lien avec le métier que vous visez. Cette étape du bilan de compétences vous permettra d’avoir une vue claire des domaines où vous excellez, mais aussi ceux qui nécessitent un travail supplémentaire.

Pour identifier les points forts, posez-vous la question : quelles sont les tâches ou activités dans ce domaine pour lesquelles je suis le(la) plus doué(e) ? Cela peut être votre capacité à résoudre des problèmes complexes, communiquer efficacement, travailler en équipe ou encore organiser et planifier votre travail.

Quant aux points faibles, demandez-vous quelles sont les activités dans ce domaine pour lesquelles vous avez besoin d’améliorer vos compétences ? Est-ce que cela concerne la maîtrise de certains logiciels informatiques ? Ou bien l’aptitude à rédiger des rapports détaillés ?

Une fois identifiées ces forces et ces faiblesses, vous pouvez commencer à mettre en place un plan d’action pour renforcer vos compétences existantes et développer celles qui manquent encore.

Gardez toujours à l’esprit que cette étape du bilan doit avant tout être constructive ! Il n’y a pas de honte à avoir des lacunes, c’est au contraire une occasion unique pour améliorer ses performances professionnelles.

Les formations et les expériences complémentaires à envisager pour atteindre vos objectifs professionnels

Une fois que vous avez identifié vos compétences, points forts et faiblesses, il est temps de réfléchir aux formations ou expériences complémentaires qui pourraient vous aider à atteindre vos objectifs professionnels.

Si vous cherchez à acquérir des connaissances spécifiques dans votre domaine d’expertise, une formation continue peut être une option intéressante. Cela peut inclure des cours en ligne, des ateliers pratiques ou même un diplôme universitaire. Si vous recherchez plutôt une expérience sur le terrain, envisagez un stage ou un travail temporaire dans le secteur qui vous intéresse.

Il existe aussi des programmes de mentorat où vous pouvez bénéficier du soutien d’un professionnel plus expérimenté dans votre domaine. Ce type d’accompagnement peut être très utile pour comprendre les normes de l’industrie et découvrir les meilleures pratiques.

Assurez-vous de bien choisir la formation ou l’expérience appropriée en fonction de vos besoins spécifiques et priorités personnelles. Recherchez les options disponibles sur internet, demandez conseil auprès de collègues qualifiés dans votre domaine et n’hésitez pas à contacter directement les instituts proposant ces formations afin d’obtenir toutes les informations nécessaires.

Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas seulement d’acquérir de nouvelles compétences mais aussi d’améliorer celles déjà existantes : si vous êtes déjà expert(e) en management mais souhaitez renforcer certains aspects tels que la gestion stratégique du changement organisationnel par exemple, alors tournez-vous vers ce type de formation.

vous pourriez aussi aimer