Devenir Ingénieur fluides, énergies, réseaux, environnement

La production d’une énergie propre est devenue une priorité, ce qui explique la diversité des offres d’emploi dans ce secteur. Parmi les plus recherchés, on a l’ingénieur fluides, énergies, réseaux, environnement. Ce métier, vous intéresse-t-il ? Sachez que vous pouvez très bien l’exercer.

Le métier en quelques mots

« Ingénieur fluides, énergies, réseaux, environnement », c’est un long intitulé pour un poste. Si on résume en quelques mots ce métier, on peut dire que cette personne est chargée à la veille de la qualité de l’air, du traitement des eaux et de la valorisation des déchets. Pour cet ingénieur, c’est la recherche de l’innovation en permanence pour produire de l’énergie. En effet, c’est lui qui travaille et met au point les différents systèmes pour la circulation de l’eau, de l’air et du gaz pour limiter, voire réduire la consommation énergétique. Il faut savoir que l’ingénieur fluides, énergies, réseaux, environnement peut aussi travailler dans le BTP et dans ce cas, il intervient dans l’efficacité énergétique. Il apporte des connaissances pour avoir un logement basse consommation.

A lire aussi : Les tendances innovantes de la formation professionnelle en ligne

Exercer ce métier

Tout ingénieur doit avoir quelques qualités personnelles dont l’autonomie, la bonne organisation, le sens de la responsabilité, du contact et de la communication. Si vous pensez avoir ces qualités, vous pouvez alors suivre une formation en génie de l’environnement pour avoir le diplôme d’ingénieur. Rendez-vous sur institut-superieur-environnement.com pour trouver la bonne formation. Une formation en génie de l’eau ou en gouvernance des risques peut également vous permettre d’accéder à ce poste.

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, ce secteur de production d’énergie propre est actuellement en pleine effervescence. Un jeune diplômé n’aura donc pas de difficultés à trouver un travail, et ce, même s’il n’a pas d’expérience. Il faut savoir que pour sa recherche d’emploi, l’ingénieur fluides, énergies, réseaux, environnement n’est pas obligé de se limiter dans le secteur de l’énergie.

A lire également : Comment contacter une entreprise un employeur par téléphone ?

Il peut également trouver un travail dans le secteur du bâtiment, des transports, des travaux publics, de la chimie, et même de l’industrie pharmaceutique.

En début de carrière, cet ingénieur peut toucher entre 30 000 et 35 000 euros bruts par an.

Lorsqu’il devient un cadre confirmé, sa rémunération peut atteindre les 60 000 euros. Au fil de sa carrière, il peut monter les échelons pour devenir directeur de bureau d’études. Pour ceci, il devra également de temps à autres au cours de sa carrière suivre des formations sur les normes et les réglementations environnementales qui sont toujours en évolution.

Les compétences requises pour devenir Ingénieur fluides, énergies, réseaux, environnement

Pour devenir ingénieur en fluidité, énergies, réseaux et environnement, vous devez avoir des compétences spécifiques. Une formation en génie de l’environnement ou en sciences physiques est nécessaire pour pouvoir accéder à ce métier. Les compétences techniques sont également primordiales pour bien exercer dans ce domaine.

L’ingénieur doit être capable de maîtriser les outils informatiques dédiés à la conception et au dimensionnement des installations telles que les logiciels CAO (Conception Assistée par Ordinateur) et DAO (Dessin Assisté par Ordinateur). Il peut également utiliser des simulateurs tels que le modèle FLUENT qui permettent de simuler le comportement des fluides et donc faciliter la conception du système.

L’ingénieur doit avoir une bonne connaissance des différentes normes liées aux secteurs d’intervention. Que ce soit dans le bâtiment ou encore dans l’industrie pharmaceutique, chaque secteur a ses propres normes qu’il faut connaître pour être en mesure de proposer un projet adapté.

L’ingénieur doit aussi posséder des capacités analytiques pour comprendre rapidement les données fournies. Ce poste demande souvent de travailler avec plusieurs intervenants différents comme les bureaux d’études architecturaux ou encore les entreprises réalisant effectivement l’installation.

L’expertise technique n’est pas suffisante si elle ne s’allie pas aux qualités humaines indispensables telles que la capacité à communiquer efficacement avec ses collaborateurs directs ainsi qu’un bon niveau relationnel. Il doit aussi être capable de s’adapter à toutes les situations qui se présentent.

Vous devez proposer des solutions durables et respectueuses de notre planète. Pour exercer avec succès dans le domaine du génie fluidité, énergies, réseaux et environnement, un large panel de compétences techniques mais aussi humaines est indispensable. Ces qualités permettront aux ingénieurs d’être appréciés pour leur expertise technique comme pour leurs aptitudes relationnelles lorsqu’ils travaillent au sein des entreprises ou encore auprès des particuliers souhaitant mettre en place des installations répondant aux normes actuelles tout en ayant un impact minimal sur l’environnement dans lequel nous vivons.

Les formations pour accéder à ce métier et les débouchés professionnels

Pour devenir ingénieur en fluidité, énergies, réseaux et environnement, il faut obligatoirement passer par une formation spécialisée. Les grandes écoles d’ingénieurs proposent souvent des cursus adaptés tels que l’École Nationale Supérieure de Mécanique et Microtechniques (ENSMM), l’École Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM) ou encore l’École Centrale Marseille.

Mais il est aussi possible d’accéder à ce poste avec un diplôme universitaire ou un Master. La formation doit être orientée vers les disciplines du génie environnemental comme la chimie de l’environnement, la thermodynamique appliquée aux machines frigorifiques ou encore la gestion des rejets industriels.

Les débouchés professionnels sont nombreux dans ce secteur. En effet, les entreprises sont très demandeuses d’experts capables de concevoir des installations intelligentes tout en ayant un impact minimal sur notre planète. Vous pouvez travailler chez EDF en tant qu’ingénieur responsable de projets liés au développement durable ou rejoindre une agence spécialisée dans le bâtiment pour proposer des solutions techniques durables respectueuses de notre environnement.

Le secteur du traitement des eaux usées recrute aussi beaucoup pour répondre aux normatives relatives aux rejets industriels polluants. Les entreprises pharmaceutiques ont besoin d’un contrôle réglementaire constant quant à leurs installations frigorifiques afin d’éviter toute perte économique due au mauvais fonctionnement technique de ces installations.

Les tâches principales d’un ingénieur en fluidité, énergies, réseaux et environnement sont la conception des projets techniques liés à son domaine de compétence. Il doit s’assurer que les normatives relatives aux secteurs d’intervention soient respectées tout au long du projet. L’ingénieur est aussi responsable du suivi technique des travaux afin de garantir leur conformité.

Ce métier passionnant offre un large choix de débouchés professionnels dans un secteur qui se développe constamment pour répondre aux exigences réglementaires et environnementales croissantes. Si vous avez une formation technique adaptée et une aptitude relationnelle développée, alors l’avenir peut être radieux pour vous !

vous pourriez aussi aimer